20 janvier 2011

Contourner les restrictions géographiques

We're sorry. Currently, our video library can only be streamed within the United States...

This video is not available in your country.

Conformément aux droits de diffusion, ce document vidéo peut être vu au Canada seulement.

On a tous été confrontés un jour ou l'autre aux restrictions géographiques des portails de vidéos. Youtube l'utilise, Hulu s'en sert et Tou.tv en fait tout autant. Les fournisseurs bloquent leur contenu vidéo pour une question de copyright, semble-t-il. Je ne suis pas certain que ça soit vraiment la raison mais là n'est pas le débat aujourd'hui. Il est malheureusement impossible de modifier son pays d'origine dans les paramètres du système d'exploitation pour avoir accès à ces vidéos, les portails se servant des données de notre fournisseur d'accès Internet (Vidéotron, Bell, etc.) pour en bloquer l'accès.

Mais il y a un petit truc pour passer outre ces restrictions. J'utilise depuis quelques années un outil du nom de Hotspotshield, qui vous assigne une nouvelle adresse IP provenant du pays de l'oncle Sam. Beauté de la chose, ce procédé est tout à fait légal puisqu'il n'existe nulle part aucune loi vous interdisant de naviguer de façon anonyme.

Voici comment faire. Rendez-vous au hotspotshield.com et téléchargez le logiciel (il existe des versions pour MacOS et pour Windows). Installez-le. Une fois cela fait, le logiciel se chargera automatiquement à l'ouverture de votre ordinateur et fonctionnera en arrière-plan, ce qui vous permettra de modifier votre adresse d'un simple clic de souris. Choisissez Connect dans le menu déroulant. Une nouvelle fenêtre de votre navigateur web s'ouvrira et Hotspotshield se branchera automatiquement à l'un de ses serveurs. Acceptez les termes d'utilisation. Visionnez. Le plus beau dans tout ça, c'est que contrairement aux autres proxies existant sur le marché, Hotspotshield ne ralentira pratiquement pas votre connexion.


Il y a quelques temps, j'avais laissé tomber cet outil car Hulu bloquait les adresses anonymes. Du coup, il était impossible de visionner la multitude de séries américaines offertes sur le site. Mais sans tambour ni trompette, Hulu a décidé de laisser tomber cette restriction il y a quelques mois. Il est donc à nouveau possible de regarder vos séries préférées sur le méga-portail. Et ça fonctionne tout aussi bien avec CBS, ABC, Showtime, HBO et autres grands câblos américains. Il est même possible de paramétrer votre iPhone avec l'outil.

Mais pour les plus geeks d'entre vous, mon arme secrète va encore plus loin. Combiné à la possibilité qu'a Safari de réinitialiser complètement ses paramètres de confidentialité au seul choix d'un menu, les restrictions de plate-formes telles que Megavideo n'existent plus non plus. En effet, ces hébergeurs utilisent conjointement les cookies, l'historique et l'adresse IP pour restreindre l'accès à leurs vidéos.

Lorsque vous aurez atteint votre limite de 72 minutes de visionnement sur Megavideo, choisissez l'option Réinitialiser Safari du menu Safari puis connectez-vous à Hotspotshield. Vous voilà reparti pour un autre 72 minutes de visionnement.


Après ça, venez pas chialer si vous passez tout votre temps devant votre ordinateur...

13 janvier 2011

C'est Gaston Mandeville qui l'a dit

Z'avez entendu parler de Pierre Falardeau? Pas le cinéaste, le film. J'ai vu ce documentaire sur l'oeuvre du polémique cinéaste, mort en septembre 2009 d'une vie remplie de cigarettes et de combats. En fait, il s'agit bien plus d'un film sur l'homme que sur l'oeuvre. Falardeau était un frondeur, un railleur et une grande gueule. Je n'aurais pas aimé être celui qui a dû trouver une ligne éditoriale au film. Mais le défi a été relevé haut la main par le cinéaste montréalais Germàn Guitierrez et la productrice et co-scénariste Carmen Garcia. Le résultat est à l'image du réalisateur d'Elvis Gratton et du Party: plus grand que nature. Le film, de proposition sobre, tient sur une ligne directrice chronologique. Des tonnes d'extraits d'archives provenant d'une multitude de sources, de Radio-Canada en passant par la bibliothèque personnelle de la famille, alimentent le discours documentaire et on se sent immanquablement transporté dans l'univers de Falardeau.

On sort un peu amochés de ce documentaire. Car la force de ce film réside bien plus dans le fond que dans la forme. C'est ainsi qu'on voit un Falardeau parfois flamboyant, exprimant à un jeune public sa haine envers le peuple colonisateur anglais, parfois cabotin, alors qu'il tourne Elvis Gratton en compagnie de son ami de toujours, Julien Poulin. On sent aussi son extrême sensibilité, alors qu'ému aux larmes, il déclame les mots de Brel à des staracadémiciens un peu creux. Durant une heure et vingt-six minutes, on a la chance de côtoyer l'artiste, le maudit chialeux, la tête dure, le parasite de la bêtise mais surtout l'être humain, avec ses forces et ses faiblesses, dans la victoire comme la défaite. Cette scène où on le voit en compagnie de son fils récitant en public ses propres mots marquera le spectateur au fer rouge. Tout comme certaines répliques, cinglantes, qui nous interpellent directement. On se questionne sans cesse devant notre mollesse et la courbure de nos échines.

Que l'on soit fédéralistes ou indépendantistes a peu d'importance. Ce film orbite bien au-delà de l'idéologie politique. Devant la sincérité de l'homme, sa détermination, le courage de ses opinions, son franc-parler et sa force solide, on ne peut faire autrement que de baisser la tête, un peu honteux de notre atonie et de notre couardise, et saluer la droiture d'un homme inspirant qui a toujours su garder la tête haute, malgré les pires tempêtes. Pierre Falardeau était un rebelle comme il n'en existe plus.

Au-delà de l'oeuvre cinématographique, Falardeau est une leçon de courage, de celles qu'on devrait montrer à nos enfants, de celles qu'on devrait se remémorer lorsqu'on perd confiance en la nature humaine, de celles qui deviennent inspiration, de celles qui donneront à certains, je l'espère, l'envie de se lever les matins de découragement, lorsque le système pourri dans lequel on vit aura épuisé la dernière cellule de cynisme qui leur reste, celle qui fait qu'ils se tiennent encore debout.

À l'heure où le peuple se rend à l'abattoir, éternels moutons consommant gloutonnement les inepties au buffet du tout mâché, à l'heure où la bulle de la consommation nous avale âme et conscience et étouffe les quelques valeurs de solidarité qui nous restent, à l'heure où nos voisins explosent à vouloir bâtir des plus gros châteaux Laurier que les nôtres, dis-moi, Québec, où sont passés les hommes qui se tiennent debout? Où sont-ils les hommes qui aspirent à un idéal toute leur vie et qui restent droits malgré l'adversité? Où sont passés les vrais rebelles?

11 janvier 2011

Un autre truc Facebook

Une petite ampoule dans ma tête vient tellement d'allumer alors que je naviguais au hasard de mes paramètres Facebook!

Je me suis toujours demandé pourquoi plusieurs de mes amis n'apparaissaient pas sur ma page d'accueil alors que je ne les avais jamais cachés de mon fil de nouvelles. Vous avez peut-être éprouvé le même problème si vous avez plusieurs amis. Imaginez-vous donc que je viens tout juste de m'apercevoir qu'une option permet justement de déterminer le nombre d'amis qui s'affichent sur notre mur.

Comment faire? C'est simple. Descendez tout au bas de votre page d'accueil puis cliquez sur "Modifier les options" (Edit options). Une nouvelle boîte s'ouvrira. Réglez alors les paramètres "Nombre d'amis" (Number of friends) à un chiffre plus élevé qu'indiqué. Le chiffre par défaut est 250. Ta na na! Ils sont tous revenus!

10 janvier 2011

Tou.tv sur votre iPhone

Vous ne le saviez peut-être pas mais il est possible d'écouter des émissions de Tou.tv sur votre iPhone et ce, même si le système d'opération de ce dernier ne prend pas en charge la technologie Flash. En fait, il existe plusieurs façons de faire jouer les clips du portail sur votre téléphone mais la plus facile d'entre elle est de se rendre dans la section Tou.tv du site de Sympatico à l'adresse suivante: http://divertissement.sympatico.ca/toutv.

En effet, Sympatico et Radio-Canada ont conclu une entente qui offre une foule d'émissions sur le portail de Bell. À la différence de Tou.tv, Bell utilise la technologie HTML5 conjointement à Flash. Si le portail ne détecte pas Flash sur l'appareil que vous utilisez (dans ce cas-ci votre iPhone), il modifiera la technologie de son site automatiquement et les vidéos qui se chargeront sur le lecteur interne de votre appareil passeront de Flash (par défaut) à HTML5. Tout ça sans que vous vous en aperceviez.

Ne reste plus qu'à créer une icône permanente sur l'écran d'accueil de votre iPhone. Pour ce faire, accédez à l'adresse http://divertissement.sympatico.ca/toutv depuis Safari puis cliquez sur "Envoyer" (la flèche qui sort de la boîte) dans le menu inférieur de Safari. Choisissez "Ajouter à l'écran d'accueil" et le tour est joué.


Malheureusement, ce ne sont pas toutes les émissions de Tou.tv qui se retrouvent sur Sympatico. Mais vous en retrouverez quand même une bonne quantité, assez, en tout cas, pour patienter jusqu'à ce que Tou.tv sorte son application iPhone et iPad, ce qui ne devrait logiquement pas tarder.

Ne me remerciez pas, c'est mon cadeau de début d'année.