30 octobre 2006

Enwèye à maison (de la Culture)

C'était un dimanche après-midi moche d'automne moche. Non mais, faisait vraiment laitte dehors. Il ventait tellement fort en plus. C’est pas mêlant, il ventait à écorner les boeuf. Oups, tiens une corne qui passe. Anyway...

Ça tombait bien qu'y fasse pas beau. On avait, Chirrrie, l'Ado et moi (le trio McRosemont), un après-midi de planifié à la Maison de la Culture. Pas la petite culture de l'ADISQ là. Non non, la vraie Culture avec un gros Cul. On y présentait un documentaire relatant l'histoire d'une troupe de cirque itinérante partie faire de l'entraide humanitaire en Afrique. Je ne vous ferai pas une critique cinématographique de l'oeuvre. Je laisserai ça aux professionnels. Par contre, je vous dirai que j'étais fier mais surpris de constater que l'Ado était le seul de sa race d'ado à s'être déplacé pour voir ça. Le pire (ou plutôt le mieux (mais pas Lemieux qui lui, n'a pas rapport dans l'histoire)), c'est qu'il a beaucoup aimé.

De retour à la maison, je lui demande pourquoi il a tant apprécié le documentaire, ce qui l'intéresse dans ce genre d'histoire. Sont-ce (quelle interrogation ridicule) les voyages, le cirque, les cultures, l'aventure ?...

Cute comme son père (bin kin), il me répond tout spontanément que c'est parce que ça le touche vraiment de voir des gens qui aident d'autres gens. Ptit maudit... Et vlan dans ma gueule ! Un vrai miroir j'vous dis. Mais là, checkez ben ça. Je vous garantis que la prochaine fois où on va écouter Donnez au suivant ensemble, on va brailler comme des veaux en stéréo !

28 octobre 2006

Soupers de famille

Les soupers de famille sont, dans la plupart des familles, sacrés. Chez nous, et peut-être parce que nous ne sommes que deux la plupart du temps, ça se passe en deux temps trois mouvements. Le pattern est simple: Une demi-heure de préparation, 15 minutes de cuisson, 2 minutes et quart de déglutition. Parfois, on fait diversion et on s'échange quelques mots, l'ado et moi. Voici, en exemple, un échange récent entre le papa bien intentionné et l'ado de 12 ans qui a toujours raison (oui je sais, 12 ans, c'est jeune pour un ado mais croyez-moi, il mérite déjà le titre). Voici donc ce qui s'est passé entre deux bouchées:

L'ado: Moi je sais quelque chose que tu sais pas.

Moi: Ah oui ?

L'ado: Tu sais c'est quoi la cristallisation ?

Moi: Bien j'imagine que c'est la propriété d'un corps à se cristalliser...

L'ado: Non, pas tout à fait. C'est la propriété d'un corps de passer de l'état gazeux à l'état solide. Comme la sublimation en est le contraire.

Moi: Euhhh....

L'ado (triomphant): Ah ah ! Tu sais quoi papa ? J'aime ça jaser avec toi.

Puis il a quitté la pièce, sans un mot de plus, son souper étant terminé.

Moi (à moi-même): Moi aussi je sais quelque chose que tu ne sais pas. T'auras pas d'allocation cette semaine... Juste parce que c'est moi le boss.

27 octobre 2006

On repart

Je n'avais pas dit que je ne reviendrais pas, j'avais dit que je sentais que je n'avais plus rapport. Honnêtement, je sentais vraiment que je n'avais plus ma place. Maintenant, après 4 mois de repos, j'ai envie d'y replonger (ok, peut-être juste y flotter). Parce que je m'ennuie d'écrire mais aussi parce que j'ai un peu plus de temps. Je ne garantis pas que je serai aussi assidu que je l'ai déjà été mais j'ai envie de me rassoir sur ma chaise dans le party cybernétique.

Sortez la bière pis les crottes de fromage, Mononc' Pat s'en vient vous conter une histoire. Mais donnez-lui un break, il se sent rouillé un peu.

26 octobre 2006

Bon bon bon...

R'viendra-t-y ? R'viendra-t-y pas ?

Astheure que j'ai des heures de lunch à tuer.

Arfffff...