27 février 2006

Curiosité

Y a Trompe l'oeil de Malajube, Les tremblements s'immobilisent de Karkwa et l'éponyme de Pillow qui tourne en boucle dans mon lecteur ces derniers temps.

Pis vous autres ? Quels sont les 3 albums/artistes qui tournent en boucle dans votre baladeur/char/lecteur CD ces temps-ci ?

Dipatisme

Comme le dirait Marie, Mère de Dieu, vaut mieux une vierge offensée qu'une verge enfoncée

24 février 2006

Ssssssssssssalut !

La table était vide. Personne en vue malgré les 6 chaises qui nous y attendaient. Je pris place à l'endroit indiqué d'un paquet de feuilles brochées où l'on pouvait lire: CISM 89,3 FM. Je sirotai ma Griffon Rousse jusqu'à ce qu'un mec, tous frisous devant et vêtu d'un manteau d'un blanc immaculé cachant un t-shirt orange dernier cri(ard) vienne s'assoir à mes côtés. Il me toise du regard:

- Sssssaluuuuuuut, moi c'est Fffffffffortin de cékouaaaa èffèèèèèmmm.
- Salut, Patrick Dion de CISM
- Ahhh keeeewllll, j'ai déjà travaillé à Cccéiièèèssssèèèmmm mais ça fait superrrrrr longtemps.
- Ah oui ? Qu'est-ce que t'y faisais ?
- J'avais un showwwww genre top forty, yeah, mais y m'ont crissé dehors
- Hishhhhh c'est plate ça.
- Non non c'est la plus belle chose qui pouvait m'arriver tssssséééé
- .....

Arrivent les deux autres juges du show.

- Sssallllut, moi c'est Alphonso
- Pis moi c'est Rrrrodrigo
- Salut, moi c'est Patrick

Ouf ! Sauvé par la cloche et par Dupond et Dupont. Ces deux derniers saluent Ffffffffortin qui visiblement les connaît. Les trois commencent à échanger sur leurs nouveaux cellulaires avec lecteur mp3-tivi-vibrateur intégré. Je suis complètement déconnecté de la réalité. On se croirait subitement à Loft Double ou à Occupation Story. Il ne manque qu'une pitoune grimée vienne parader devant mes yeux pour terminer le portrait (oups, tiens, la voilà qui passe justement... Arghhhh !). J'ai vraiment rien à ajouter à ces étalements de richesse zzzurbaines et technologiques et je me sens plus que jamais comme une quille dans un jeu de chien. Je me vire de bord et retourne faire des yeux doux à ma bière. Je réintègre mon monde imaginaire en me disant à quel point c'est étrange ce qui se produit quand on est propulsé du côté des radios commerciales. Aussi improbable que ça puisse paraître, la voix nous mue encore plus et on commence à alllllllllllonger les syllabes indéfiniment. M’enfin, j'étais pas là pour juger les juges mais bien le show d'humour qui était, euhhh, ma foi, euhhh, comment dire…... oh tiens, regardez, y a un oiseau là-bas...

23 février 2006

Maîtresses

Zapper entre les livres

Je suis à lire le recueil de la Course Destination-Monde 94-95. Rêves de pays du bout du monde. Ressentiments d'émotions à travers leurs mots, je vibre au même diapason. Humer cette liberté, ces fuites par en-avant, ces sauts dans le vide, ces départs pour mieux revenir. Je suis témoin de leurs changements d'Homme. Turquie, Bolivie, Côte d'Ivoire, Guatemala, Chine, Mali, Vietnam, Tibet, j'ai plus que jamais l'impression que ma vie m'attend là-bas.
Dis, la trace de tes pas dans le sable du changement suivrait-elle la mienne ?

21 février 2006

De questions

Je suis aussi stable qu'un caoutchouteux canard mal gonflé qui flotte sur un océan en furie. Y a des jours où je me fais peur. Peur dans mes instabilités, peur dans mes impulsivités. Y a des jours où je ne me suis vraisemblablement pas posé assez de questions. Mais en contrepartie, y a des jours où je m'en pose évidemment trop. Ces jours-ci, je suis pris dans un tourbillon de "mais si ?". De "Mais si mes projets ne finissaient pas par aboutir" ? De "Mais si je m'étais trompé" ? De "Mais si j'arrivais au mois de septembre et que j'étais encore au point de départ" ? De "Mais si j'avais été trop impulsif en crissant tout là en novembre dernier" ? J'ai un don particulier pour m'imaginer que tout sera toujours magique. J'ai toujours eu le cul béni. La vie m'a toujours souri avant que j'en arrive au point d'en arracher avec Elle. Est-ce que je me fie à ce fait pour avancer au fil des jours ? Donc voilà, en ce moment, je pense en boucle. Je pense comme un CD qui saute, une répétition de mots qui me martèlent la tête constamment. Et si... et si... et si...

J'ai toujours aimé que la vie bouge autour de moi. Je me suis toujours lancé dans des milliers de projets à la fois. "Enwèye mon Pat, lâche pas, faut que ça grouille !". Un vrai feu roulant d'activités. Un vrai Diable de Tasmanie. Zwouzouzouzouzwip ! Faut pas que ça arrête. Ben non..... Sinon tu pourrais te mettre à penser aux vraies choses. Sinon tu pourrais te mettre à te poser des vraies questions... Est-ce que les tourbillons des jours nous empêchent de prendre le temps nécessaire à faire face aux vraies questions ? Aurait-on trouvé un moyen de fuir en restant au même endroit ? Je ne l'ai jamais si peu su.

Mais là, semblerait qu'elle bouge peut-être un peu trop vite ma vie. Les mois avancent en sprint et je vois l’arrivée automnale qui se pointe le bout du fil. Shit ! Qu’est-ce que je fais ? Je fous les brakes au fond ? Arghhh ! Trop tard, je suis sur ma lancée. Je glisse, je glisse, je glisse… Alors et si... alors et si... alors et si...

Et si je m'étais trompé ? Et si la vie c'était vraiment de faire du "métro - boulot - dodo - embrasse tes enfants - mange ton lunch - prends-toi une hypothèque - espère tes deux semaines de vacances annuelles" ? On m'a taxé de courage sur deux Pat d'avoir tout mis en oeuvre pour être heureux. Mais en bout de ligne, ne suis-je finalement qu'un chicken qui se pousse de la « vraie » vie ? Ne suis-je qu'un poulet en fuite ? Run chicken, run...

Mais si j'avais eu raison ? Et si la vie avait un bien meilleur goût en la traversant sur un fil de fer, sur la tête et les deux mains dans le dos ? Et si la vie c'était de dire "Fuck you" à tous les jours ?

Alors j'impulse, cardiaque arythmique sur mes jours. Et je me mets à penser que je devrais peut-être retourner aux études en septembre (Encore ? Câlisse Pat, branche-toi !). En travail social ? Ouais… J'aimerais faire de l'aide humanitaire un jour. J'aurais envie de combler mon besoin d’aider les autres et ma passion du voyage (fuck, je sonne comme April Fortier). Mais cette envie d'aller aider tous ces Autres à l'autre bout de la Terre, ne serait-ce encore une fois qu'une autre forme de fuite ?

Mais peut-être vais-je finalement recevoir cette satanée confirmation que j'attends depuis si longtemps et qui me dirait que je ne m'étais pas trompé en sautant dans le vide sans parachute, il y a de cela 4 mois ?

20 février 2006

Jokes en canne

On m'a demandé d'être juge dans un show d'humour (ça prend des juges dans un show d'humour astheure ?). Incroyable non ? À en juger (hu hu !) mon magnifique air bête et mon sens de l'humour plutôt douteux, on me connaîtrait mal ? Ben coudonc, pourquoi pas ! Si vous avez rien à faire jeudi soir, venez faire votre tour (ou le tour de quelqu'un d'autre qui serait trop grand pour sauter par-dessus). Ça se passe donc au Petit Cabaret sur Papineau au coin de Mont-Royal et c'est à 20h. Le prix du billet est de 7$ mais 2$ sera remis à l'organisme de dépannage alimentaire et d'aide d'urgence de l'Université de Montréal (pas 2 piastres en tout et partout gang de zoufs, 2 piastres du billet !). J'aurais un petit conseil aux humoristes par contre: Serrez vos jokes de crottes-pipi-caca-poil, j'suis difficile. Mais surtout, n'oubliez pas que je prends les pots-de-vin (ou les bocks de bière).

Obtenez toutes les informations ici

19 février 2006

Un autre jeu musical

On associe souvent certaines chansons à des moments particuliers de notre vie. Ben j’sais pas pour vous autres mais moi je le fais en tout cas. Je me suis amusé à mettre des mots sur les premières images qui me venaient à l’esprit lorsque j’entendais le nom d’un groupe. Faites le test et soyez aussi spontanés que possible. Vous allez voir, c’est plutôt surprenant des fois. Voici quelques groupes tirés de ma collection ainsi que les résultats de mon petit jeu :

- Absolu : Ex-bassiste, névrosée et médicamentée
- Ali Farka Toure : Air guitar sur Auberge espagnole
- Arcade Fire : Premier matin d’année et café au lit
- Arseniq33 : Ahhhhh ! Des furottes partout !
- Black Sabbath : Grosse bédaine molle et looser pathétique
- Dandy Fauchés : Toupets en crête de coq
- Daniel Bélanger : Perdu à Cowansville avec les matantes
- Depeche Mode : Kohl noir en-dessous des yeux pis plein de cheveux
- Dumas : Comment qu’ils tiennent ses cheveux ?
- Fiona Apple : Arghhh, sexyyyy
- Franz Ferdinand : Faut être nouille pour appeler son band Ferdinand
- Grimskunk : Blackout de THC au parc Jean-Drapeau
- Groovy Aardvark : Tout nu peinturé en bleu
- Harvee : Shunnnnnnnnn-sineeeeee...
- Iron Maiden : J’ai peur de me faire battre par les gros méchants pouèles au Forum
- Les Chiens : Cap de roue sur Christophe-Colomb
- Low : Tèteux de directeur musical
- Malajube : Ça sonne donc ben bizarre ce band-là !
- Marilyn Manson : Et vlan dans les dents dans Bowling for Columbine
- Mozart : Frisous de perruque blanche
- Nirvana : Oussé qu’j’étais en 1991 moi coudonc ?!
- Noir désir : Paf sur la gueule !
- Opeth : Comment ça le monde aime pas le black métal ?
- Pawa up first : Fuck Béluga ! Ces gars-là torchent !
- Pierre Lapointe : Voix de fifon
- Pillow : Shakin’ that ass dans l’studio !
- Pink Floyd : Comment j’ai pu faire pour manquer ce show-là moi ?
- Plywood ¾ : Fuck, une guitare en forme de bol de toilette !
- Portishead : Han ? C’est eux autres qui chantent ça ? Tu veux-tu d’autre café ?
- Radiohead : Vol de frenchkiss au parc Jean-Drapeau
- Richard Desjardins : Ayoye ! Y écrit donc ben lui !... Ah non, pas les télétubbies !
- The Guitar Trio : Dimanches matins adultères Boisbriannais en pyjama
- Trois Accords : Fuck Dan, check les bobettes ! Trop cool !
- Vivaldi : Comment ça du classique commercial ?
- Wolf Parade : J-F, une pilsner steuplè...

18 février 2006

Arghhh !

Ostie, j'suis plus capable d'entendre parler des Olympiques ! Le pire, c'est que j'en ai même pas regardé depuis le début des Jeux. J'vais faire une indigestion si ça continue. Ça m'intéresse pas moi de voir des fifons faire des toupies pis des triples swings en tutu sur une patinoire, de m'ébahir devant des furottes ambulants qui tournent en rond, chaussés de lames assez longues pour faire des pôles à rideaux, d'examiner un toton avec un casque de vélo glisser sur un traîneau du Père Noël en miniature, de m'endormir devant des skieurs de fond américains qui se promènent avec un gun (pas étonnant qu'y ait pas d'athlète du biathlon qui vient du Moyen-Orient) et finalement, comble de passion et de fébrilité, de ronfler devant des concierges unifoliés qui astiquent la glace de leurs balais Oscar en criant gauche-droite-frotte-frotte ! J'pus capable !!! Vivement le retour de Virginie...

16 février 2006

Yousski sont mes bouchons ?

J'ai le trou d'cul en-dessous du bras gauche et les deux mains aussi enflées que des raquettes ! J'ai passé la journée à monter la monstrueuse scène du méga-show des 15 ans de CISM qui sera présenté demain soir. Merde, le stage est tellement immense qu'il ne rentre probablement pas sur la patinoire du Centre Bell (Molson-Coors-Carlsbergh-Hydro-Vidéoétron). Comme si c'était pas assez, y aura 90 000 watts de son pour vous faire saigner les oreilles jusqu'au petit matin ! Ça troue vraiment le cul une scène pour 8 bands ! Si vous n'avez pas encore vos billets, ben vous savez ce que vous avez à faire ! Non vous ne le savez pas ? C'est simple: Faites rien pantoute ! Y en reste plus un mautadine ! Sold out ! On va être 5500 personnes à se marcher sur la babine d'en bas demain soir ! Plus de billets donc ? Pas tout à fait. M'en reste un de trop dans mes propres poches, pis y est gratos en plus.

Dan ? Youhou ?

Va falloir que j'fasse monter les enchères ! ;-)

15 février 2006

Ok, 10 mais pas un de plus !

Stie que j'suis influençable ! ;-)

je t'aime une fille qui ce que vois (alors ce faire que doit se il faut)

poeme ciel amour clown epée folie (mais pas nécessairement dans cet ordre)

aimer vous les bines (et les uns les autres)

prout prout que je taime midi (communément appelée la sodomidi)

t'as fait un gun avec ta main (t'as fait pow avec ta bouche pis Bobinette est morte)

elle dort comme sur le bord du précipice québec (puis tombe dans le coma Réal)

peome d'amour as une fille qui veut pas rester avec moi (j'la comprends)

combien de cheveux perdon dans une journée (perdon ?)

cafetiere a marde (un café le matin, ça torche)

bon ben ecoeure moi pas avec ca (voilà)

13 février 2006

Actualités

Sorti du coma, Éric Baril prend du mieux. Le jeune homme a été plongé dans le coma à la suite d'un seul coup de poing il y a trois mois, à Terrebonne: J'ai toujours dit que rester en banlieue, ça fessait dans l'dash.

Hôpital de l'Enfant-Jésus. Un dermatologue accusé d'agressions sexuelles sur 28 patientes: - C'est pas de ma faute votre honneur, je manque de peau.

Héros dans l'ombre - Québec décore 25 citoyens: Dont 13 avec des stores verticaux et 12 autres avec de la tapisserie Paisley.

Ottawa-Québec: Stephen Harper et Jean Charest se verront cette semaine pour une première rencontre «exploratoire»: - John ? Say ahhhh ! J'vois pas encore ton prostate.

David Emerson n'entend pas démissionner: - What ? Speak louder ! The Miss Sionney ? (What the fuck are they talking about ?) Sorry, I don't speak German !

Les restes de Jeanne d'Arc, trouvés sous son bûcher, seront soumis à une analyse génétique pour en vérifier l'authenticité: Les chercheurs auraient vraisemblablement trouvé des restants de ptites patates au four.

DOSSIER DU MONT-ORFORD - Tourisme Cantons-de-l’Est exige aussi une réponse: Euhhh, B mettons.

Les résidants de Cornwall confrontés à une vieille affaire de pédophile: Au Québec, on appelle ça un pénis !

Dipatisme

Dans un monde où "Y a pus d'enfants", vaut-il mieux être à fleur de peau ou à peur de flo ?

10 février 2006

Actualités

Rouyn-Noranda élargirait son réseau de transport en commun: Suite à une levée de fonds dans la région, la mobylette à Johnny sera enfin réparée.

Irak: la violence secoue toujours Bagdad : Les américains enverraient 200 tonnes de chapelure à poulet Shake and Bake.

En Syrie, l'armée américaine affirme avoir neutralisé les rebelles lors d'une opération contre la guérilla dans l'ouest de l’Irak, à la frontière syrienne : Appelé à commenter l’incident, Dabeulyou Bouche a lancé : Syrien, vous avez encore rien vu !

Dans un communiqué, un groupe lié au réseau Al-Qaïda, a annoncé avoir pris en otage un nouveau ressortissant japonais. D’après ce communiqué, la rançon s’élèverait à un numéro 2 pour 4 extra egg-roll et un chow-mein pas de crevette.

Le premier ministre et les chefs des partis d'opposition à la Chambre des communes ont profité du retour en chambre pour conclure une entente sur un plan de soutien aux anciens combattants. Cette entente prévoirait des ptites barres de métal aux côté des toilettes pour que les ptits vieux puissent justement se soutenir comme il faut.

La Gendarmerie royale du Canada a démantelé à Montréal un important réseau de faussaires qui pourrait avoir des ramifications internationales: Interrogé par les journalistes à savoir le nom de cette organisation, la GRC aurait rétorqué qu’il s’agirait d’une organisation nommée Gouvernement du Canada.

En terminant, Ottawa n'accorde aucune crédibilité à une étude faite il y a quelques temps sur les finances d'un Québec souverain. L'ex-ministre fédéral de l'Environnement, Stéphane Dion, aurait qualifié le document de parfaitement irréaliste, ajoutant qu'il n'existe aucune rationalité économique à scinder le Canada. M. Dion aurait commenté d'autant plus aisément les questions sur l'avenir du Québec qu'il a été ministre responsable du dossier constitutionnel de 1996 à 2003: Cher ptite face de hamster, c’est pas pour rien que t’avais été muté au rang de ministre de l’environnement!

9 février 2006

Dipatisme

Pas étonnant que les informaticiens soient morons. Ils passent leur temps à comparer leurs bits.

7 février 2006

Nul n'est Bougon en son pays

Je ne sais pas si vous avez été de ceux qui ont vu l'épisode des Bougons d'hier soir mais si vous étiez de la partie, vous avez sûrement remarqué que la religion a mangé une putain de claque sur la gueule hier soir. Wow ! Tout y est passé: Jésus qui se fait surnommer le gros Crisse, le curé qui demande au petit gars dans le parc s'il a déjà goûté au corps du Christ, le même prêtre qui lâche un: "Tu peux pas te faire avorter tabarnac", Benoit XVI qui se fait traiter de "poisson aux yeux globuleux" et sans oublier le "JIPI two est ben mieux mort avec toutes les conneries qu'il a dites pendant son règne". Bref, ça a été deux minutes de pure jouissance anti-ouverture d'esprit. Le timing n'aurait pas pu être meilleur après les incidents de la caricature de Mahomet. La première chose que je me suis dite fut que si les catholiques avaient encore été un peuple belliqueux, François Avard se ferait assurément descendre à sa sortie des studios de Rédio-Kénéda aujourd'hui. Mais non, au pire aller, y aura peut-être une ou deux plaintes de la part de l'Église de la Sainte-Famille-de-l'enfant-Jésus-Amen-Ainsi-Soit-Il-Lazare-Lève-Toi-et-Marche pour propos diffamatoires envers sa sainte Mèrde (oups y est où mon Liquid Paper ?) L'Église. That's it ! Pas de bombardement, pas d'enlèvement, pas de couille arrachées au coupe-ongle, pas de crucifixion à l'envers avec des clous-vis rouillés, pas d'empoisonnement au vin de messe Harfang-des-Neiges, pas d'étouffement à l'ostie pognée dans le fond du palais.

Je respecte le choix de chacun quant à leur religion. T'as même envie de m'en jaser ? Cool, on s'assoit et on en discute; j'ai envie de comprendre tes motivations d'être humain, j'ai envie de comprendre ta vie. Tu crois en une force supérieure qui gouverne ta destinée ? Ben j'te jalouse un peu d'avoir la foi. Mais viens pas me faire chier en faisant exploser la gueule à quiconque ne partage pas ton avis. Ta liberté s'arrête là où la mienne commence. Les Croisades, c'est fini depuis belle lurette. Les martyrs, c'est pas ma tasse de thé. Alors si quelqu'un ose s'approcher de moi et vient menacer ma liberté, Mahimet' ma main sua yeule !

5 février 2006

Dipatisme

On accorde de moins en moins notre confiance aux gens qui la méritent parce qu'on s'est fait brûler en la donnant à des gens qui ne la méritaient pas.

2 février 2006

F.

France était alcoolique. Pour cette raison, nous préserverons son identité (oui je sais, je suis un préservatif). Depuis plusieurs années, F. tentait par tous les moyens (et les plus gros aussi) de se faire engrosser. Tous les gars du quartier y passèrent les uns après les autres (Dites, si on met 4 quartiers ensemble, est-ce que ça fait un arrondissement ?) Ok je m'égare. Non je m'égare pas vraiment, j'ai le cul collé (ben pas vraiment collé non plus, je suis propre quand même) à ma chaise et je suis confortablement assis chez moi. Donc F. était alcolo et maintenant anonyme et était totalement incapable d'avoir un enfant. Évidemment, vous vous dites qu'elle aurait pu en voler un mais c'est une solution qui ne lui avait jamais traversé l'esprit. Ça me fait penser d’ailleurs, qu'arrivera-t-il si quelque chose traverse l’esprit de l'Esprit Saint ? Dira-t-on: "Tiens, quelque chose vient de le traverser lui-même ?" En tout cas... Toujours est-il qu'un beau jour (ou peut-être pleuvait-il, on s'en torche (ok on s'en torche pas vraiment parce que ça ferait mal), F. tomba enfin sur la combinaison gagnante et ce n'était pas une paire de culottes à grandes manches de marque Stanfield avec dompeuse arrière. En fait, F. ne tomba pas sur la combinaison mais bien sur le gars qui la lui fournit. En fait, ce qu'il lui fournit était plutôt la semence pour créer ce petit être, ou avoir, qui débutait sa vie dans son ventre (dans le ventre de la mère bien sûr, il serait impossible qu’il se féconde dans le sien ! Où avez-vous la tête voyons ? Au-dessus de votre cou ? Ah ok, excellent endroit !). En bout de ligne (à pêche), le fait de baigner dans le liquide amniotique fait plus de toi un poisson qu'un humain, surtout sans gants. Donc Bébé F. (nous préserverons aussi son identité pour des raisons techniques, n'ayant pas de livres des prénoms sous la main (ou sur ou à côté ou dedans celle-ci)) grandit durant une période de gesticulation de 9 mois et un beau jour (ou peut-être pleuvait-il encore et on s'en torche oui je sais), il le vit (le jour on s'entend (non je sais qu'on ne s'entend pas)). Mais dès que Bébé F. fut expulsé (enwèye sors d’icitte mon ptit crisse pis ça presse) de sa mère, celle-ci explosa subitement sur la table d’opération, dans un pouf retentissant (dans la chambre d’accouchement, il y avait une causeuse éclatante, un sofa tonitruant et un pouf retentissant). Bébé se mit à pleurer, jurant le ciel (ostie de câlisse de tabarnac de ciel) de se venger lorsqu’il atteindrait la maturité (mais la maturité eu le temps de se tasser et il passa à côté mais ça, c’est une autre histoire que je vous frelaterai une autre fois). Depuis ce jour (un mercredi me semble), tout le monde raconte que rien ne dure, surtout si F. est mère.